was successfully added to your cart.

Lancer le 1er kit pour faire des beeswraps chez soi, c’est fait!

Par | Non classé | Pas de commentaire
Quand on est entrepreneur ou quand on fait de la couture, il ne faut pas avoir peur de se jeter à l'eau!

Quand on est entrepreneur ou quand on fait de la couture, il ne faut pas avoir peur de se jeter à l’eau!

Je ne vends pas « que » des tissus… Je suis la seule en Europe et en Suisse à commercialiser du tissu alimentaire certifié au mètre à des particuliers et à lancer le 1er kit pour faire des beeswraps chez soi avec de la cire et du tissu conformes à la réglementation européenne. Et ce n’est pas rien!

Depuis 2 ans, j’aurais pu en vendre des milliers de beeswraps, mais j’ai toujours refusé car il ne faut pas prendre n’importe quelle cire ni n’importe quel tissu. Ce n’est pas moi qui le dit, ce sont les normes européennes. Avant Merci les abeilles j’avais déjà fait des trucs de dingue dans ma vie professionnelle, co-lancé plusieurs start-ups ou produits, eu plusieurs métiers… mais là j’ai été seule de A à Z et j’ai eu peur. Parce qu’on m’a beaucoup critiqué dès le départ, en remettant en cause mon engagement écologique, et ça m’a fait très mal. Parce que j’ai eu peur d’échouer… mais ce projet me tenait vraiment à coeur, à double niveau: d’abord pour les abeilles et l’environnement, mais aussi car je ne voulais pas lâcher. Alors j’ai tout donné.

On m’a parfois reproché d’avoir eu une vie professionnelle trop remplie, de ne pas avoir un parcours linéaire comme tout le monde. Si j’ai un parcours atypique, ce n’est jamais parce que j’ai abandonné, c’est parce que je suis passionnée, touche-à-tout, curieuse, un peu HP sur les bords et que je n’aime pas me limiter. Je déteste choisir. I WANT IT ALL ! Je suis entière et fonceuse, un vrai bulldozer mais avec un coeur énorme. J’ai reçu des coups pendants ces 2 ans, mon corps a lâché, mais je suis repartie dans les larmes, la sueur et malgré l’épuisement. Ce projet, je le fais par conviction, car je veux faire ma part de Colibri, car je pense qu’il contribue à changer le monde. Et ça, vous ne pourrez jamais me l’enlever ou le remettre en question.

Alors Foncez, Osez, Créez, Inventez, Ne vous limitez pas! Oui, parfois on crève de trouille mais on y arrive. Je pense toujours à mon papa et je serre les dents! ça passe ou ça casse… comme en slalom ! Bonne journée les abeilles!

 

Merci les abeilles – les paroles de la chanson de Pierre Lozère

Par | Non classé | Pas de commentaire

Merci les abeilles est une chanson pour enfants de Pierre Lozère. Avant de lancer la marque et le projet merci les abeilles, j’avoue que je ne connaissais pas du tout cette chanson! Je trouve qu’elle rend un assez bel hommage aux abeilles, travailleuses infatiguables, qui fabriquent la cire et le miel, et surtout qui s’occupent de la pollenisation de nos plantes et de notre agriculture, au même titre que les autres insectes pollenisateurs.

Voici la vidéo de la chanson:

Et voici les paroles de la chanson « Merci les abeilles »:

Qui sont-elles ?
Où vont-elles ?
Elles ont des ailes
Elles ont des ailes
Qui sont-elles ?
Où vont-elles ?
Elle font la cire et le miel
Sortant de leurs alvéoles
Les ouvrières s’envolent
Courageuses, elles reviennent
Chargées de pollen

(Refrain)
Quittant la ruche et la reine
Elles butinent dans la plaine
De retour un peu plus tard
Chargées de nectar
(Refrain)
Un essaim qui tourbillonne
Une escadrille qui bourdonne
Une usine en réduction
Que nous admirons
Qui sont-elles ?
Où vont-elles ?
Elles ont des ailes
Elles ont des ailes
Qui sont-elles ?
Où vont-elles ?
Merci !… Merci !… Les abeilles

Ma recette facile et zéro-déchets pour le lave-vaisselle

Par | Non classé | Pas de commentaire

Cela fait plus d’un an que je n’ai pas acheté de produits ménagers. Les pastilles pour lave-vaisselle, je les fabrique moi-même! en moins de 5 minutes chrono. Et c’est la recette zéro-déchets la plus facile du monde. Elle est simple, rapide, écologique, sans danger et sans déchets. Et surtout… efficace! Super efficace. J’avoue que depuis que nous utilisons cette poudre pour le lave-vaisselle, ça sent enfin bon dans notre lave-vaisselle. Avant, le lave-vaisselle sentait régulièrement mauvais et je devais alors le désinfecter à fond avec une poudre spéciale pleine de produits chimiques. Oh my God! Comme ce temps me parait loin…

Venons-en au but: vous voulez connaître ma recette zéro-déchets pour le lave-vaisselle? Sachez tout d’abord qu’elle m’a été transmise par Virginie, l’ancienne propriétaire de GreenMop qui a depuis été transmis à un charmant couple, Delphine et Antonio. Cette recette a été testée depuis plus de 10 ans et elle a fonctionné pour des milliers de foyers en Suisse romande. Je pense qu’elle devrait aussi fonctionner pour vous, non?

Alors pour cette fameuse recette, vous n’aurez besoin que de 3 ingrédients, tous respectueux de la nature. Vous êtes prêts?

Il suffit de verser dans un récipient

Mélangez bien tous les ingrédients dans un bocal ou récipient fermé, secouez pour mélanger les 3 ingrédients. Multipliez les quantités pour obtenir le volume désiré.

Facultatif: Déposez le mélange des poudres dans un bac à glaçon en silicone. Laissez sécher à l’air libre pendant 1 journée au moins. Démoulez : vous avez des cubes pour lave-vaisselle. Magique, non?

Personnellement, j’utilise la poudre telle quelle et j’en prépare une grosse boite à chaque fois. Cela me demande même pas 5 minutes. Rien de plus simple et plus rapide, n’est-ce pas? Parfois, ce sont mes enfants de 4 et 12 ans qui la prépare tellement c’est facile. Cela prouve encore une fois qu’adopter des habitudes zéro-déchets peut être à portée de tous et même ludique.

Pour finir, voici tous nos conseils zéro-déchets pour faire tourner votre lave-vaisselle de manière écologique:

  • Là où vous mettiez le sel régénérant  => mettez du gros sel.
  • Là où vous mettiez du « rince-éclat » => versez du vinaigre blanc.
  • Là où vous mettiez la pastille ou la poudre => mettez la poudre de cette recette zéro-déchets pour le lave-vaiselle.

Alors, on dit merci qui?

L'éponge tawashi, le pied pour faire la vaisselle zéro-déchets

Test comparatif vaisselle zero-déchets : éponge tawashi ou brosse vaisselle?

Par | Non classé | Pas de commentaire

Quand on parle de zéro déchet, un sujet revient fréquemment: le ménage et la vaisselle. Bien évidemment, on a envie avant tout de privilégier les matières naturelles, bio, locales, et d’éviter le plus possible le transport, le gaspillage, la production de nouveaux objets et de nouveaux déchets. Dans cette optique zéro déchets, la brosse en bois avec sa tête changeable pour faire la vaisselle aurait tout pour gagner le match… mais sur le papier seulement!

Pourquoi j’aime utiliser la brosse en bois pour faire la vaisselle de manière écologique dans une optique zéro-déchets?
– parce qu’elle est en bois et que cette matière est écologique à produire à condition qu’elle soit recyclée et que le bois ne provienne pas de Bab El Oued
– parce que son embout est amovible, changeable et qu’il va au compost une fois usé donc parfait pour le zéro-déchets
– j’aime sa prise en main et faire la vaisselle avec une brosse, je trouve cela même assez ludique

Mais, parce qu’il y a un MAIS… le gros souci de la brosse en bois vaisselle c’est que la nourriture accroche sur les poils et qu’il est alors très difficile de nettoyer la brosse. Beurk. Archi Beurk. Ce n’est donc pas une manière hygiénique de faire sa vaisselle même si elle est parfaitement zéro déchet. Pour cette raison, je vous déconseille fortement de faire la vaisselle avec une brosse en bois même si cet objet est très design, que certaines marques françaises ou allemandes les fabriquent localement, et que moi aussi je me suis faite piéger en l’achetant et que je l’ai arboré fièrement dans ma cuisine. Mais ça, c’était avant que je ne découvre les éponges tawashis.

Alors mon conseil zéro déchet pour faire votre vaisselle, c’est d’utiliser une éponge tawashi (et un cake vaisselle fabriqué maison hihi!).  À la maison le plus souvent c’est mon chéri qui fait la vaisselle le soir si vous voulez tout savoir. Lui aussi a adopté le tawashi. Il me soutient à fond dans ma démarche. Il est mignon mon mari avec son éponge en forme de pastèque! Au départ j’ai fabriqué moi-même des éponges tawashis à partir de vieux t-shirt ou de vieille schaussettes. C’est tout à fait dans l’esprit zéro déchet de recycler et récupérer les objets en fin de vie. C’ets même le summum, ce upcycling! Mais ce que finalement je n’aimais pas dans ces tawashis en tissu, c’était qu’ils sont très longs à sécher, et donc qu’ils ne devaientt pas être très hygiénique, sans parler du fait qu’ils ne grattaient pas la vaisselle (à moins de rajouter quand on le tisse un vieux filet d’oignons!). Le test de faire la vaisselle avec des tawashi en tissu n’a donc pas été concluant pour nous. En revanche nous adorons faire la vaisselle avec nos tawashis tricotés en laine. Et eux aussi vont à la machine régulièrement donc hygiène irréprochable.

Le tawashi que nous utilisons actuellement? C’est un tawashi en forme de pastèque tricotée au crochet à partir de la laine creative bubble spécial tawashi. J’ai beaucoup rigolé en l’offrant à mon mari et en le voyant avec son éponge pastèque les premiers soir où il faisait la vaisselle avec. Maintenant cette éponge pastèque ne quitte plus l’évier de notre cuisine et a été adoptée par toute la famille. Elle lave hyper bien la vaisselle. Elle est super design et rigolote. Elle sèche extrêmement vite. Et elle se lave à 60 degrés en machine. C’est notre éponge zéro déchet préférée depuis plus de 8 mois maintenant. Parfaite prise en mains je trouve donc taille et forme validées!

Seul bémol j’avoue… son fil est en matière synthétique. Mais comme nous allons pouvoir l’utiliser pendant de très très longs mois, c’est quand même toujours mieux qu’une vieille éponge traditionnelle!

Alors, la vaisselle en mode zéro-déchets, ça vous tente? 

Nos tawashis sont disponibles actuellement en éponge tawashi pastèqueéponge tawashi citronéponge tawashi oeuf au platéponge tawashi fraise

La laine spéciale éponge tawashi existe en plein de couleurs!

Des étiquettes imprimables pour vos bocaux (pdf – printable)

Par | Non classé | Pas de commentaire

Y’a du bocal dans l’air et des étiquettes imprimables à télécharger gratuitement… S’il y a une chose que j’adore dans le zéro-déchets, c’est bien faire mes courses en vrac et admirer mes beaux bocaux dans ma cuisine. Certes, mes bocaux sont dépareillés car ils sont récupérés, mais j’adore le garde-manger de ma cuisine! Mes bocaux occupent plusieurs étagères et récemment, j’ai cherché des étiquettes à imprimer. J’ai été surprise de voir toutes les étiquettes gratuites à imprimer pour des bocaux qu’on peut trouver sur internet. Impressionnant! La plupart sont sur pinterest, sur des blogs zéro-déchets ou consacrés au fait-maison. Mais je n’ai pas trouvé les étiquettes parfaites à mon goût. Certaines étiquettes étaient trop colorées, pas assez modernes ou graphiques, trop fantaisistes, pas imprimables facilement, pas modifiables… bref. J’ai passé du temps à chercher le modèle parfait d’étiquettes pour mes bocaux, et puis, miracle, je suis tombée sur le générateur d’étiquettes personnalisables pour vos bocaux, mis à disposition gratuitement par… j’ai nommé la marque de bocaux Le Parfait, bien sûr!

Cela m’a pris un peu de temps pour créer étiquette par étiquette, mais je suis ravie du résultat. Seul hic, il y a un pdf et donc une page par étiquette. Une fois votre feuille découpée, vous pourrez récupérer les chutes de papier. Il ne vous reste plus qu’a coller vos étiquettes sur vos bocaux. C’est un jeu d’enfant… et je dois vous avouer que chez nous, c’est notre fils de 12 ans qui a été mobilisé cet après-midi! Comme quoi, le zéro-déchets, c’est plus rigolo en famille et cela peut même faire des idées d’activités pour occuper les enfants l’été 😉

Pour gagner du temps, téléchargez gratuitement en pdf mes étiquettes pour bocal, avec leur liseré graphique en noir et blanc:

etiquettes gratuites a imprimer – ble

etiquettes gratuites a imprimer – boulgour

etiquettes gratuites a imprimer – chapelure

etiquettes gratuites a imprimer – couscous

etiquettes gratuites a imprimer – crozets

etiquettes gratuites a imprimer – exhausteur

etiquettes gratuites a imprimer – graines de chia

etiquettes gratuites a imprimer – graines de tournesol

etiquettes gratuites a imprimer – haricots rouges

etiquettes gratuites a imprimer – laurier

etiquettes gratuites a imprimer – lentilles

etiquettes gratuites a imprimer – panure

etiquettes gratuites a imprimer – pates

etiquettes gratuites a imprimer – poivre

etiquettes gratuites a imprimer – polenta

etiquettes gratuites a imprimer – quinoa

etiquettes gratuites a imprimer – riz

etiquettes gratuites a imprimer – romarin

etiquettes gratuites a imprimer – thym

etiquettes gratuites a imprimer – céréales

etiquettes gratuites a imprimer – farine

etiquettes gratuites a imprimer – sel

etiquettes gratuites a imprimer – sucre

Faire ses produits de ménage naturels? trop facile!

Par | Non classé | Pas de commentaire

Virginie Tulik et GreenMop, cela fait des années que je les suis sur les réseaux sociaux. Alors quand je me suis lancée dans le Zéro-Déchets en 2017, c’est tout naturellement que je me suis tournée vers les ateliers GreenMop pour apprendre à faire soi-même ses propres produits ménagers naturels. Parce que je savais que Virginie a testé personnellement toutes les recettes depuis plusieurs années, et qu’elle a formée des centaines de personnes en suisse romande, soucieuses comme moi de faire leur ménage de façon plus écologique et plus saine. Alors j’étais en confiance. Et en plus on a été dans la même école et on m’avait dit que du bien d’elle.

ENVIE DE NATUREL

Le ménage, franchement, je déteste le faire. Enfin, je devrais plutôt dire je détestais ! Car j’y reprends plaisir depuis. Je ne supportais plus tous ces produits chimiques, tous ces flacons plastiques, tout ce marketing. Et le pire, c’est que mon placard à produits ménagers débordait. Au secours ! Je voulais franchir le cap et utiliser des produits naturels. A part le vinaigre que j’utilisais déjà, j’étais perdue face à la masse d’informations. J’avais peur de perdre du temps à tout devoir tester toute seule, je ne savais pas qui croire sur internet, ni quelle recette tester. J’avais aussi peur d’abîmer ma machine à laver ou mon lave-vaisselle. Et pour cause, on trouve de tout sur internet, mais ça vous le savez aussi bien que moi…

Alors un jour je suis allée au cours de Virginie, et le lendemain, j’avoue que je me suis débarrassée de tous mes produits.Bye bye! Ciao les gars!  J’ai tout mis dans un gros sac et j’ai jeté. En fait, je les ai donnés à ma maman pour ne pas devoir les jeter et polluer. Mais le résultat est le même : mes placards sont enfin vides ! Et je respire à nouveau.

UN KIT AVEC TOUT CE QU’IL FAUT… ET UN MARI EN OR

Depuis, j’utilise avec bonheur mon kit pour faire ses produits de ménage naturels à la maison. Principalement le savon de Marseille, le vinaigre et le bicarbonate de soude. Je n’utilise que rarement autre chose. Parfois du percarbonate pour blanchir le linge ou de l’acide citrique (ou citron) quand faut sortir la grosse artillerie, mais pas vraiment besoin en fait. Ma maison brille de partout. C’est trop simple, et en plus rapide et pas cher ! J’adorais l’odeur de la javel…. maintenant je déteste ! L’autre jour dans un café, la serveuse a nettoyé le sol à la Javel et j’ai failli m’enfuir en courant tellement cela m’a donné envie de vomir ! Incroyable. Comme quoi tout n’est vraiment qu’une question d’habitude et que changer n’est pas si difficile. C’est même le contraire. C’est libérateur.

Mon mari m’a encore une fois agréablement surprise. Je pensais devoir le convaincre de me suivre dans cette aventure Zéro-déchets et produits ménagers naturels… même pas. Il fait maintenant la vaisselle au Savon de Marseille et il s’en moque du moment que ça lave bien. Idem pour son gel douche dont je me suis débarrassée… j’avais eu peur qu’il grince des dents…. Et ben même pas. Le seul bémol si on peut dire, c’est qu’il ne voulait pas initialement que je me débarrasse des produits de ménage que nous avions acheté car c’’était jeter de l’argent par les fenêtres. Il avait raison bien sûr sur le fond, mais moi je n’en pouvais plus de ces produits de ménage chimiques. Je ne les supportais plus. Je voulais m’en débarrasser maintenant tout de suite. Cela m’énervait trop de les voir tous les jours sous les yeux.  Surtout après avoir appris tellement de choses pendant l’atelier produits ménagers de Virginie. Alors qu’est-ce qui lui a fait changer d’avis ? Nos WC.

LE TRUC MAGIQUE ET ECOLOGIQUE POUR LES WC

Vous voyez les traces qu’on arrive pas à récupérer au fond de la cuvette des WC ? Et bien grâce à Virginie et GreenMop, j’ai découvert un truc magique pour nettoyer les WC de manière écologique. Vinaigre + bicarbonate = tout est parti par magie, mes WC sont si propres qu’on pourrait manger dedans. J’ai appelé « chéri, chéri, viens voir ! »… et la réponse a été immédiate : « c’est bon, tu peux donner tous les produits de ménage chimiques à ta mère ». Merci Virginie. Merci chéri ! Et désolée Maman. Va falloir que tu finisses mes flacons, et après je t’apprends tout ce que je sais pour que toi aussi tu fasses tes produits ménage faits maison. Promis, juré.

Alors depuis je m’éclate. Je fais fondre mon savon naturel en copeaux dans de l’eau et on fait notre vaisselle et notre lessive avec. J’ai un spray avec du vinaigre et de l’eau que je dégaine avec bonheur dans la maison pour tout nettoyer. J’y rajoute quelques gouttes d’huiles essentielles pour que ça sente bon mais c’est en option et suivant l’humeur. Et hier, j’ai même laissé notre fils de 3 ans vaporiser et essuyer la table du déjeuner avec. Faire le ménage… ça peut être le bonheur ! Surtout quand on sait que nos produits non naturels, non toxiques, qu’ils ne vont pas nous empoisonner ni polluer la terre… et qu’en plus ça coûte presque rien et que c’est ludique ! En bref, j’adore.

Mais là, faut que je vous laisse et que j’aille passer l’aspirateur et la panosse… car le ménage, naturel ou pas, il se fait pas tout seul!

Merci à nos contributeurs

Par | Non classé | Pas de commentaire

Mener une campagne de crowdfunding, c’est à la fois un sprint, une course d’obstacles, un marathon et un trail… c’est des semaines de préparation (normalement et si on veut bien faire les choses), des efforts intenses sur une courte durée (mais là c’était genre tu dors plus pendant 3 semaines), de la souffrance physique de ton corps qui te crie qu’il a mal, ne rien vouloir lâcher, se décourager mais continuer,  te sentir porter par la foule, plein de gens qui t’aiment et t’applaudissent, de la pression quand tu veux tenir ton chrono, des obstacles qui te forcent à te dépasser… et un athlète qui parfois s’écroule sur la ligne d’arrivée.
Nous, pour tout vous avouer, on s’est écroulé avant. Le corps a lâché. Alors on a pris du recul et du repos. Bien obligé. Mais nous revoilà, (presque) frais et (presque) dispo…

Cette page « Merci à notre contributeurs », on vous l’avait promise dans notre crowdfunding. Et c’est avec beaucoup d’émotion que nous relisons tous les noms des contributeurs qui ont accepté d’être cités ici.
Merci encore à vous tous d’avoir cru en notre projet. Nous n’avons pas atteint l’objectif complètement fou dont nous avions osé rêver et qui aurait pu accélérer notre décollage puissance 10. C’est la vie.

La force de l’entrepreneur, c’est de savoir réagir et pivoter si nécessaire. Ce qu’on a déjà fait plusieurs fois depuis le début du projet, et qu’on fera encore. Il faut accepter de gagner comme de perdre. Faire le deuil de certaines de ses idées. Ecouter le marché. Tirer des leçons de ses expériences, regarder devant plutôt que derrière. Accepter ses propres limites. Revoir ses objectifs en fonction de ses moyens. Changer de braquet. Et aussi Se féliciter quand il faut. Alors oui, on est ravis de notre exploit car c’en était un. En quelques semaines à peine, notre marque a fait un énorme bond en avant: nous avons obtenu des fonds et de la visibilité, trouvé des partenaires, rencontré des spécialistes des abeilles, trouvé la solution technique pour notre tissu, organisé des ateliers, construit une communauté, assuré nos premières ventes, et surtout recadré notre projet qui s’affine… Nous pouvons être fiers de cette première étape qui a fait connaître les beeswraps, le zéro-déchets et a su mobiliser la presse et internet. On voit 2018 d’un œil positif, alors stay tuned! Le projet continue. A son rythme cette fois.

Merci à vous tous, chers et précieux contributeurs de notre crowdfunding 2017: 

Cristina Tattarletti
Charlotte Pasquier
Marie Andrieux
Frédérique PFUND
Stéphanie Poncet
ROGER FAVRE FELIX
robert et eliane comte
Gaëlle Pontillo
Alexandra Gerber
nicolas monguzzi
Jacques-Andre Ramelet
Pascal Kotté
Franz Zahno
MOLLIER – COMTE Sandra et Mathieu
Helene Canestri
Béatrice Thomas
Stéphanie Klaus
Julien Boucher
Loris Vivien
Agnes Nadhazi
Sandrine M.
Rajiv Srivastava
Mathieu Daum
Laurence Halifi
Julie Papet
Gottlieb Dandliker
Katell Bosser
Eloïse Mrn
Hazel Polka
Rolf Werner
Magali Foubert
Stéphanie Gauthé
Aude Bulliard
Alexandra Molnar
Jennifer Barras
Julia Masse
Audrey Adjutor
Maud CHalas
Leila Pamingle
Tiffany Quilichini
Desmousseaux
Dominique Bourqui
Cynthia Colliard
Belinda Meier
Sylvie Clapasson
Joelle et Fabrice Schockmel
Favre Séverine
Marie, Brice et mini Bee
Véronique Bottollier
Roberta Campani
Vanessa Van der Lelij
Nathalie Baron
Danielle Libine

Applique la méthode BISOU pour arrêter de surconsommer

Par | Non classé | Pas de commentaire

En ce jour de BLACK FRIDAY, on te propose d’appliquer la méthode BISOU pour t’aider à le boycotter! BISOU, c’est LA méthode efficace pour apprendre à consommer responsable!

Devenir un consommacteur n’est pas toujours simple, surtout quand le marketing nous sollicite à chaque coin de rue, n’est-ce pas? Alors dans leur livre « J’arrête de surconsommer », Marie Lefèvre et Herveline Verbeken nous donnent de nombreux conseils très utiles pour nous accompagner dans notre démarche. Prêts à soigner votre budget et la planète ?

Marie Lefèvre et Herveline Verbeken sont 2 bloggeuses écolo et engagées. Selon elles, la manière de dépenser son argent est un acte citoyen fort. Les consommateurs doivent reprendre le pouvoir et « refuser d’acheter aveuglément » pour inverser le rapport de force avec les industriels. Si leur nom ne te dit rien, tu connais en revanche sûrement déjà le groupe « Gestion budgétaire, entraide et minimalisme » qu’elles ont créé sur Facebook en 2015. Les « licornes » (nom de code des membres) y partagent conseils et astuces pour faire des économies et protéger la planète.

LES 5 SECRETS DE LA METHODE BISOU

Alors c’est quoi cette méthode BISOU pour arrêter d’acheter tout et n’importe quoi, soigner son addiction au shopping et consommer de manière pus responsable ?

BISOU, c’est un moyen mnémotechnique de retenir les 5 questions à se poser avant tout achat :

  • B comme Besoin : A quel besoin je réponds?
  • I comme Immédiat: Dois-je acheter tout de suite?
  • S comme Semblable: N’ai-je rien de semblable chez moi?
  • O comme Origine: Où et comment est-ce produit?
  • U comme Utile: Que vais-je en faire?