was successfully added to your cart.

Test comparatif vaisselle zero-déchets : éponge tawashi ou brosse vaisselle?

Quand on parle de zéro déchet, un sujet revient fréquemment: le ménage et la vaisselle. Bien évidemment, on a envie avant tout de privilégier les matières naturelles, bio, locales, et d’éviter le plus possible le transport, le gaspillage, la production de nouveaux objets et de nouveaux déchets. Dans cette optique zéro déchets, la brosse en bois avec sa tête changeable pour faire la vaisselle aurait tout pour gagner le match… mais sur le papier seulement!

Pourquoi j’aime utiliser la brosse en bois pour faire la vaisselle de manière écologique dans une optique zéro-déchets?
– parce qu’elle est en bois et que cette matière est écologique à produire à condition qu’elle soit recyclée et que le bois ne provienne pas de Bab El Oued
– parce que son embout est amovible, changeable et qu’il va au compost une fois usé donc parfait pour le zéro-déchets
– j’aime sa prise en main et faire la vaisselle avec une brosse, je trouve cela même assez ludique

Mais, parce qu’il y a un MAIS… le gros souci de la brosse en bois vaisselle c’est que la nourriture accroche sur les poils et qu’il est alors très difficile de nettoyer la brosse. Beurk. Archi Beurk. Ce n’est donc pas une manière hygiénique de faire sa vaisselle même si elle est parfaitement zéro déchet. Pour cette raison, je vous déconseille fortement de faire la vaisselle avec une brosse en bois même si cet objet est très design, que certaines marques françaises ou allemandes les fabriquent localement, et que moi aussi je me suis faite piéger en l’achetant et que je l’ai arboré fièrement dans ma cuisine. Mais ça, c’était avant que je ne découvre les éponges tawashis.

Alors mon conseil zéro déchet pour faire votre vaisselle, c’est d’utiliser une éponge tawashi (et un cake vaisselle fabriqué maison hihi!).  À la maison le plus souvent c’est mon chéri qui fait la vaisselle le soir si vous voulez tout savoir. Lui aussi a adopté le tawashi. Il me soutient à fond dans ma démarche. Il est mignon mon mari avec son éponge en forme de pastèque! Au départ j’ai fabriqué moi-même des éponges tawashis à partir de vieux t-shirt ou de vieille schaussettes. C’est tout à fait dans l’esprit zéro déchet de recycler et récupérer les objets en fin de vie. C’ets même le summum, ce upcycling! Mais ce que finalement je n’aimais pas dans ces tawashis en tissu, c’était qu’ils sont très longs à sécher, et donc qu’ils ne devaientt pas être très hygiénique, sans parler du fait qu’ils ne grattaient pas la vaisselle (à moins de rajouter quand on le tisse un vieux filet d’oignons!). Le test de faire la vaisselle avec des tawashi en tissu n’a donc pas été concluant pour nous. En revanche nous adorons faire la vaisselle avec nos tawashis tricotés en laine. Et eux aussi vont à la machine régulièrement donc hygiène irréprochable.

Le tawashi que nous utilisons actuellement? C’est un tawashi en forme de pastèque tricotée au crochet à partir de la laine creative bubble spécial tawashi. J’ai beaucoup rigolé en l’offrant à mon mari et en le voyant avec son éponge pastèque les premiers soir où il faisait la vaisselle avec. Maintenant cette éponge pastèque ne quitte plus l’évier de notre cuisine et a été adoptée par toute la famille. Elle lave hyper bien la vaisselle. Elle est super design et rigolote. Elle sèche extrêmement vite. Et elle se lave à 60 degrés en machine. C’est notre éponge zéro déchet préférée depuis plus de 8 mois maintenant. Parfaite prise en mains je trouve donc taille et forme validées!

Seul bémol j’avoue… son fil est en matière synthétique. Mais comme nous allons pouvoir l’utiliser pendant de très très longs mois, c’est quand même toujours mieux qu’une vieille éponge traditionnelle!

Alors, la vaisselle en mode zéro-déchets, ça vous tente? 

Nos tawashis sont disponibles actuellement en éponge tawashi pastèqueéponge tawashi citronéponge tawashi oeuf au platéponge tawashi fraise

La laine spéciale éponge tawashi existe en plein de couleurs!

Laisser un commentaire